UN DIEU UN ANIMAL

TOURNÉE

19 et 20 octobre 2021 : Théâtre Aghja, Ajaccio

De Jérôme Ferrari

Adaptation et mise en scène Julien Fišera

Adaptation et mise en scène Julien Fišera

Collaboration artistique Nicolas Barry

Espace François Gauthier-Lafaye

Lumières Kelig Le Bars

Vidéo Jérémie Scheidler

Costumes Benjamin Moreau

Musique Olivier Demeaux

Écriture des mouvements Thierry Thieû Niang

Régie Charline Ramette

 

Avec Ambre Pietri et Martin Nikonoff

Durée 1h05

Création Décembre 2018
Le roman Un dieu un animal est édité chez Actes-Sud, 2009.

Dossier ici

Presse ici

Un dieu un animal
Un dieu un animal

©Simon Gosselin

press to zoom
Un dieu un animal
Un dieu un animal

©Simon Gosselin

press to zoom
Teaser Un dieu un animal
Teaser Un dieu un animal

Cliquez ici

press to zoom
Un dieu un animal
Un dieu un animal

©Simon Gosselin

press to zoom
1/7

L’histoire se passe aujourd’hui : un jeune homme rentre chez lui en Corse après qu’a tourné court une mission militaire au Proche-Orient. Perdu, il se met en quête de retrouver son amour de jeunesse. Mais Magali, qui travaille comme chasseuse de têtes pour un grand groupe et pour qui la violence des rapports humains est aussi le lot quotidien, ne peut rien face à ce que le jeune homme est devenu.

Écrit à la deuxième personne du singulier, le roman tresse une double narration : celle du jeune homme et celle de Magali. Réunis ensemble, ces deux fils dressent le portrait d’une jeunesse française d’aujourd’hui. Dans une langue puissante et lumineuse, Jérôme Ferrari, prix Goncourt 2012 et lauréat du prix littéraire Le Monde 2018, s’aventure sur le passage à l’âge adulte et décrit la violence faite à cette jeunesse.

Comment s’inscrire dans ce monde qui ne nous tend pas les mains ?
Comment aimer dans un monde violent ?

Production Compagnie Espace commun.
Coproduction Les Tréteaux de France – Centre dramatique national.
Soutien en production : Das Plateau aux Ulis – Espace culturel Boris Vian
Résidences de création : Théâtre Paris-Villette, l’Atelier du Plateau.
Avec le soutien du Carreau du Temple, des Plateaux Sauvages et de la Maison des Métallos pour la création.
Avec le soutien du Jeune Théâtre National pour la création 2018.
Le spectacle a reçu l’aide à la résidence de la Ville de Paris, l’aide à la création de la Région Île-de-France et l’aide à la reprise de la DRAC  Île-de-France